Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2010

1960: l'Aviron Gruissanais remporte la coupe du Languedoc

Aviron 1960.jpgDans la mémoire des anciens joueurs, ce titre est d'autant plus précieux qu'il a été remporté après une saison catastrophique consacrée à la phase éliminatoire par poules du championnat des séries inférieures.

Depuis la création de l'Aviron Gruissanais, c'était la 1ère fois que le club des "maritimes" ne parvenait pas à se qualifier pour les phases finales du championnat régional et du championnat de France. Pire encore, il finit lanterne rouge dans le groupe C où il luttait contre Coursan, Cuxac, Quarante et Salles d'Aude. Si l'Aviron Gruissanais a "galéré", c'est que depuis le printemps 1959 il était privé de 4 de ses joueurs et non des moindres. Ces joueurs furent exclus pour avoir été mëlés à des incidents de jeu, incidents jugés graves, donc sanctionnés sévèrement par la commission de discipline. L'un des 4 joueurs fut radié à vie tandis que les 3 autres ont été suspendus près d'un an.

Ayant purgé leur peine, les AZIBERT, LOUBET et VIGUIER réintègreront l'équipe pour disputer la coupe du Languedoc que l'Aviron Gruissanais remportera à Coursan contre l'équipe de Quarante. Dans un sursaut d'orgueil, le XV aligné ce jour là redorera le blason du club en s'offrant ainsi une belle revanche et une réputation de gagneur.

Le XV vainqueur ( en ce temps là, les équipes n'avaient pas droit aux remplaçants):

Première ligne: Léon LAFFAGE, Jean LOUBET, Georges GARCIA. Seconde ligne: Aimé TINE, MALQUIE. Troisième ligne: Léon TINE, Pierre ICHE, Jean Claude LAFFAGE. Demi de mêlée: Loulou RASSIE. Demi d'ouverture: André ALLEON. Trois quart centres: Marcel CODORNIOU (Cap), Jean Louis COMBRES. Trois quart ailes: Paul GILIS, Jojo SERVAT. Arrière: Yvan AZIBERT.

01/01/2010

Bonne année 2010

Chaque Saint Sylvestre sonné nous fait plus vieux d’une année

 

Sylvestre vient de « Sylvia » qui signifie forêt. C’est ainsi que dans certaines régions, Saint Sylvestre devint le protecteur des pâturages boisés et du bétail. Mais Saint Sylvestre décédé le 31 décembre 335 fut un Pape Bâtisseur qui fit ériger pas moins de 4 Basiliques. C’est ainsi qu’il devint de façon plus générale le Saint Patron des maçons, carriers et tailleurs de Pierres.              

Quant au mois de janvier, il doit son nom à Janus, dieu des portes et des commencements. Celui-ci avait 2 visages : l’un vers l ‘avant, l’autre vers l’arrière.

Dorénavant, quand vous réveillonnerez, vous regarderez en arrière en ayant une pensée pour vos aïeuls tailleurs de Pierres, puis regarderez en avant en poussant la porte d’une nouvelle année !

De 1910 à 2010, il s’en est poussé des portes.

Aussi, nous ne citerons que quelques  évènements centenaires et cinquantenaires.

En 1910, Paris était inondé, et l’équipe de France de rugby participait à son 1er tournoi des V nations. Cette année là verra la naissance de Cousteau et Anouilh, mais aussi le décès de Jules renard.

A Gruissan, naissait Vincent AMBERT, tandis que les Salins du Midi voyaient le jour. Depuis cette compagnie a cessé ses activités il y a quelques années, et vient de marquer son centenaire en licenciant le dernier saunier de Gruissan !

En 1960, l’Aviron Gruissanais remportait la coupe du Languedoc de rugby à XV.

C’était le temps où l’ossature de l’équipe était constituée de Gruissanais de « pure souche » et où prédominait « l’esprit de clocher ».

De ce passé, il nous reste le souvenir, quelques photos et une chanson signée Vincent Ambert

18/05/2008

1er MAI : Temps des Médailles

3731123f994067c219579122c060b15a.jpg
Le 1er mai, la "Fête du travail" est avant tout un jour consacré aux revendications et aux manifestations organisées par les organisations syndicales. Longtemps, les salins du midi ont été la plus grande entreprise du village, comptant également un taux élevé de syndiqués. Par tradition la Cie des salins honorait ses sauniers en leur remettant la médaille du travail en fonction de leur ancienneté. Sur la photo ci-dessus, les sauniers de Lapalme et Gruissan ont été réunis pour la circonstance. Vous reconnaîtrez nos deux cousins, Jeanot LAFFAGE et Francis BRAS.
Sur la photo ci-dessous, en médaillon, Jean BRAS et Léon LAFFAGE, avec leur médaille.
88933cfb83291f577ed53f3c317aeb6e.jpg