Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2009

"La gloire de mon père"

 

Non, nous ne sommes pas dans la Provence de Marcel PAGNOL comme le laisserait à penser ce titre évocateur. Nous nous situons à Ste Colombe sur Guette, petit village d’une cinquantaine d’habitants, perché au dessus d’Axat (Aude). Le décor n’est pas semblable à celui de Gruissan, mais demeure tout aussi merveilleux que nos garrigues littorales.

Les clapotis de l’Aiguette, affluent de l’Aude traversant le village, couvre le bruit des tailleurs de pierres. Cet endroit paisible, entouré de champs, carrières et forêts nous ferait presque oublier que nous sommes en période de guerre et de restrictions.

Connu pour l’hospitalité de ses villageois, Ste Colombe accueille les familles LABATUT, COMMENGE et MILHE, évacuées de Gruissan, sous l’occupation Allemande.

La grand-mère, Félicité Marthe ALLEON est du voyage. Elle fait partie des meubles si je peux me permettre l’expression, car elle fait tout le trajet à l’arrière d’un camion, coincée entre les meubles.

Une fois installés chez l’habitant, les adultes effectuent de menus travaux pour subvenir aux besoins essentiels de la famille, tandis que les enfants communient avec la nature, théâtre de quelques aventures.

Baptiste COMMENGE (9 ans à l’époque) surprend des merles en train de picorer un maigre menu abandonné sous les ruines d’une vielle grange. Il lui vient alors l’idée d’installer des pièges pour les capturer et il embarque dans l’aventure son cousin Yvan MILHE (6 ans).

En soirée, les ratières sont en place et les enfants piaffent d’impatience. Dès l’aube, nos petits braconniers s’avancent à pas de velours, et en catimini jettent un œil par dessus le muret les séparant des ruines.  Ce fut « l’explosion » de joie. Tel Marcel Pagnol brandissant des Bartavelles, Yvan « fier comme un Barbot », s’empare de la proie et court l’exhiber devant toute la famille. C’était toute « La gloire de mon père » !

Devant tant d’enthousiasme, l’opération « Merle enchanteur » est renouvelée avec l’accord des parents qui voient en elle le moyen d’entretenir l’insouciance et la spontanéité de leurs progénitures, et de chasser de leur esprit les inquiétudes de la guerre. Plusieurs jours durant, c’est le même triomphe. Seule ombre à ce tableau de chasse, c’est l’absence de merle dans les assiettes, pour satisfaire la faim de la famille ! Qu’est-il advenu de tout ce gibier ? A t’il été vendu, échangé, volé ? Qu ‘importe ! pourvu que les enfants s’amusent et soient heureux !

Mais à la joie d’Yvan, succède la déception quand il apprend sous l’air amusé de ses parents que son cousin Baptiste s’est joué de sa naïveté d’enfant en se rendant complice d’une farce.

Sur la ratière, il installait quotidiennement le même merle piégé dès le premier jour de braconnage, pour faire croire à de nouvelles captures !

Aujourd’hui, Baptiste se plait à raconter cette blague qui amuse toute la famille et réveille bon nombre de souvenirs. Ce n’était pas « le temps des cerises, du gai rossignol et du merle moqueur ! »…mais « le temps du merle moqueur et du cousin farceur ! ».

 

20:35 Publié dans HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2009

Recherches généalogiques

Comme convenu, nous poursuivons nos recherches à partir des branches collatérales aux ALLEON, pour les étendre à toutes les familles Gruissanaises.

Dans un premier temps, nous allons nous intéresser aux ascendants des conjoints, et aux descendants de leurs frères et sœurs.

Nous allons donc démarrer par la généalogie de Céleste TAILLADE (épouse de Félix ALLEON) et par celle de Marie Clara BONNOT (épouse de Ferdinand ALLEON).

Dans les mois qui suivront, nous ferons de même avec leurs descendants, à travers les généalogies de LAFFAGE Hyppolite (époux de Marie ALLEON), BONNOT Françoise (épouse de François ALLEON), POUYTES Marie (épouse d’Henri Auguste ALLEON), AMBERT André (époux d’Anna ALLEON), LABATUT Baptiste (époux de Marthe ALLEON)…et ainsi de suite à partir des conjoints d’Andréa, Albert, Faldoni, Francine, Martin, Baptiste…etc.…

Nous débutons aujourd’hui par les TAILLADE. C’est le 12 avril 1977 que Philippe ALLEON dit « Félix » épouse en seconde noce Anne Marie Céleste TAILLADE (veuve de PORTES depuis à peine 3 jours). Félix était veuf depuis 4 ans, après le décès prématuré de sa première épouse, Anne Margueritte BONNOT, avec qui il eut 1 fils qui décéda à l’âge de 2 ans ½.

Nous ne reviendrons pas sur la descendance directe du couple Céleste et Félix ALLEON.

Nous allons voir que Céleste TAILLADE comptait 8 frères et sœurs. C’est ainsi que de nombreux Gruissanais parmi les TAILLADE, viennent « cousiner » avec les LABATUT, COMMENGE, MILHE…

Anne Marie Céleste TAILLADE, épicière, était la fille de Marie Jeanne BONNOT et de Robert Dominique TAILLADE, capitaine marin, dit « Rouberts ».Au fil des mois, nous allons tenter de retrouver les ascendants.

Nous ignorons s’il existe un lien de parenté avec TAILLADE Pierre, matelot originaire de Gruissan, qui a combattu en avril 1778 sur « LE GUERRIER », vaisseau faisant partie de l’escadre du Comte d’ESTAING, lors de la guerre d’indépendance en Amérique. A ses côtés, 8 autres Gruissanais faisaient partie de l’équipage. (Source BNF, Bibliothèque Nationale de France)

Il est certain que nous ne sommes pas en présence d’une lignée de marin, puisque le grand-père et l’arrière grand père de Céleste TAILLADE étaient Boucher.

Parmi ses aïeuls, outre les BONNOT et TAILLADE, nous retrouvons des AZIBERT, RACHOU, ROUQUETTE, ARNAUD, PONS, des patronymes bien implantés dans notre village depuis des centaines d’années.

 

Evènement marquant : Le père et l’un des frères de Céleste décèderont en mer la même année, en 1879. Gabriel Jérôme TAILLADE, tout juste 21 ans est mort à Rio de Janaïro au Brésil.

 

ETYMOLOGIE : Taillade serait un toponyme désignant un taillis (de l’occitan « talhada »)

 

Ci-contre, nous vous invitons à découvrir la première étape de nos recherches généalogiques.

Il s’agit de l’arbre ascendant. Est joint en annexe l’arbre descendant d’Anne Marie Céleste ALLEON née Taillade, en cours de construction. Au fur et à mesure de l’avancée de nos travaux, nous vous communiquerons des mises à jour. 

16/09/2009

Le Cercle Généalogique au Forum des associations

Le 12 septembre, le Cercle Généalogique Gruissanais tenait un stand sur le forum des associations. Une journée fort intéressante qui a permis de  rencontrer des généalogistes. Ils seront réunis prochainement afin de mettre en commun le fruit de leurs recherches et de poursuivre celles-ci au cœur de notre association. Entraide et partage guident les travaux de notre cercle. Pourront nous rejoindre également les personnes qui désirent débuter leur généalogie.

De nombreux Gruissanais se sont attardés sur notre stand pour feuilleter les albums de photos anciennes : essentiellement photos de classes et de rugby.

Une affiche était consacrée, c’est la moindre des choses, aux origines des ALLEON, point de départ de nos recherches. Merci et bienvenu à tous les nouveaux membres de notre association.